Notre lettre 709 publiée le 26 août 2019

5éme RENCONTRE SUMMORUM PONTIFICUM A ROME ET PÈLERINAGE AU TOMBEAU DE SAINT-PIERRE

Comme chaque année se déroulera à Rome, la dernière fin de semaine d’octobre, le pèlerinage du Peuple Summorum Pontificum. Il sera cette année encore précédé d’une Rencontre Summorum Pontificum qui aura lieu – cela devient traditionnel – à l’Augustinianum tout près de la place Saint-Pierre. Nous avons demandé à Christian Marquant de nous présenter ces toutes proches manifestations.


Paix Liturgique – Pouvez-vous tout d’abord nous présenter la 5ème Rencontre Summorum Pontificum qui se déroulera le vendredi 25 octobre ?

Christian Marquant – Comme son nom l’indique cette Rencontre est d’abord l’occasion de se retrouver pour les fidèles et religieux du peuple Summorum Pontificum qui cherchent à échanger leurs expériences et leurs difficultés en profitant que se trouvent à Rome, à l’occasion du pèlerinage du peuple Summorum Pontificum, des catholiques attachés à la messe traditionnelle venus du monde entier.




Paix Liturgique – Pourtant, les programme des colloques sont si chargés que les participants n’ont guère le temps d’échanger tranquillement.

Christian Marquant – C’est bien pour cela que nous n’organisons pas un colloque mais une rencontre ! Et, fort de l’expérience des années précédentes, nous avons voulu laisser le plus de temps possible aux participants pour leur faciliter ces temps d’échange. Pour cela, toute la journée sera scandée par des pauses qui permettront auprès de notre « buffet » de se rencontrer et d’échanger.


Paix Liturgique – Un « buffet » ?

Christian Marquant – Oui, nous avons eu l’idée d’une sorte de buffet permanent, ouvert toute la journée, comme étaient les deux fameux bars du Concile, lieus adaptés pour faciliter les échanges. Par exemple nous accueillerons les participants dès 9h pour un petit déjeuner alors que les conférences ne débuteront qu’à 10h. Puis ce buffet sera ouvert 30 minutes entre chaque communication et bien sûr pendant le temps du déjeuner…


Paix Liturgique – Mais, vous arrivera-t-il de travailler ?

Christian Marquant – Bien évidemment ! Si les échanges entre les participants nous semblent essentiels, cette rencontre est aussi l’occasion de côtoyer des personnalités militantes qui vivent et œuvrent dans l’esprit de Summorum Pontificum. Pour ce faire nous avons cette année invité quatre personnalités de premier plan, pas toujours bien connues de nos amis.


Paix Liturgique – Qui seront ?

Christian Marquant – D’abord Natalia Sanmartin, dont certains ont peut-être lu le roman L’éveil de mademoiselle Prim, une sorte de conte initiatique qui raconte l’évolution de l’auteur, de la vie moderne ordinaire au monde traditionnel que nous défendons. Son témoignage devrait-être un grand moment de la rencontre.

Parlons également du Father Z qui anime l’un des plus célèbres et actif blog catholique traditionnel des Etats-Unis.

Et aussi João Silveira, le créateur et le principal animateur du blog lusophone « Senza Pagare » auquel nous avons consacré une lettre de PL. Ce que nous n’avions pas révélé, c’est que João est devenu le principal animateur des voyages missionnaires – je tiens à cette qualification – que nous organisons vers toutes les régions de la planète pour y faire découvrir la liturgie traditionnelle. Son expérience est devenue très précieuse pour tous ceux qui, à leur place, essayent d’agir dans ce sens.

Enfin Nicola Bux est le promoteur infatigable de l’usus antiquior particulièrement dans les régions méridionales de l’Italie mais aussi dans l’Italie toute entière.


Paix Liturgique – Vous ne proposez donc pas un colloque pour spécialistes mais plutôt une rencontre « de terrain » ?

Christian Marquant – En effet, car il existe déjà des manifestations de qualité qui organisent de studieux et savants colloques, comme ceux de Sacra Liturgia. Nous ne nous interdisons d’ailleurs pas d’organiser par ailleurs des réunions en ce sens, comme furent jadis celles du CIEL. En revanche il existe peu ou il n’existe pas de lieux où des témoins du peuple Summorum Pontificum peuvent présenter leur travail, leurs expériences et leurs projets, de rencontres pour aider concrètement tous les défenseurs de la liturgie traditionnelle qui sont dans leur paroisses ou leurs diocèses confrontés aux dures réalités de l’immobilisme de trop nombreux clercs, et même, on peut le dire, de leur « négationnisme » concernant le sort réservé à la messe traditionnelle.


Paix Liturgique – Mais cela représente un budget important ?

Christian Marquant – En effet, et cela permet aux donateurs de Paix Liturgique de voir ce que nous faisons concrètement avec leurs dons. Cela permet aussi d’éclairer ceux qui ne le sont pas encore aujourd’hui sur le fait que si nous voulons faire avancer les choses dans la voie de la Paix – à savoir de l’exercice paisible de la liturgie traditionnelle – il est nécessaire que nous disposions d’un certain nombre de moyens. En ce domaine, comme en bien d’autres, la communication, comme on dit aujourd’hui est cardinale.


Paix Liturgique – Faut-il s’inscrire pour participer à ces Rencontres ?

Christian Marquant – Tout à fait, car cela nous aide à organiser la journée. Ceux donc qui peuvent s’inscrire avec anticipation nous facilitent la tache mais les participants de la dernière heure seront aussi les bienvenus !

Tous nos lecteurs peuvent le faire en envoyant simplement en cliquant sur ce lien


Paix Liturgique – L’inscription est-elle payante ?

Christian Marquant – Comme nous ne voulons pas empêcher nos amis, qui souvent viennent de loin, d’y participer pour des raisons économiques, nous avons décidé que la participation à notre rencontre était gratuite, comme l’est d’ailleurs celle au pèlerinage qui suit, pour lequel il n’est pas besoins de s’inscrire. Nous demanderons seulement à ceux qui le peuvent de participer aux frais du buffet pour la modique somme de 10 € et aux plus généreux de faire ce qu’ils pourront faire pour nous aider à développer ces rencontres.


Paix Liturgique – Un dernier point sur la Rencontre : en quelle langue s’exprimeront les intervenants ?

Christian Marquant – Dans leur propre langue et chacun des assistants les entendra dans la sienne, comme lors de la Pentecôte ! Mais pour nous sans miracle : nous avons prévu un service de traduction simultané qui permettra à chacun de les écouter dans sa propre langue !


Paix Liturgique – Parlez-nous maintenant du pèlerinage

Christian Marquant – Le Pèlerinage du peuple Summorum Pontificum existe maintenant depuis 2012, il y a sept ans. Benoît XVI était encore pape, et le pèlerinage avait aussi valeur d’action de grâces. Nous en sommes à sa 8ème édition. Un pèlerinage est avant tout un acte de piété : les représentants du Peuple Summorum Pontificum viennent prier pour que se développe la liturgie dont avait si longtemps vécu l’Eglise, et qu’on avait voulu faire disparaître. Dès l’origine il s’agissait de montrer au Saint-Père et aux hommes de la Curie que nous existions en Italie, en Europe et dans le monde. Devant le succès du premier pèlerinage nous avons bien naturellement poursuivi jusqu’à cette année ou la grande procession vers saint-Pierre se déroulera pour la 8ème fois le samedi 26 octobre.




Paix Liturgique – Est-ce un important pèlerinage ?

Christian Marquant - Il est modeste, si on le compare au pèlerinage de Chartres – il n’est d’ailleurs pas question de reproduire en Italie ce type d’organisation – et il ne réunit pas plus que quelques milliers de personnes. En revanche, il est extrêmement important du fait qu’il réunit des catholiques attachés à la forme extraordinaire venues du monde entier, qui par leur présence attestent de la dimension universelle de la liturgie traditionnelle.


Paix Liturgique – Les Français participent-ils nombreux à ce pèlerinage ?

Christian Marquant – Ils ne sont pas les plus nombreux. Cela me permet de vous raconter une anecdote significative, Il y a deux ans à l’issu de la procession Mgr Guido Pozzo, alors Secrétaire de la Commission Ecclesia Dei, qui en avait assuré la présidence, se tourne vers moi et me dit : « Je trouve qu’il n’y a pas beaucoup de français ». Je lui ai répondu qu’ils n’étaient pas majoritaires et que cela montrait que l’attachement à la liturgie traditionnelle n’est pas une affaire franco-française, et qu’il y avait autour de lui des pèlerins venus du monde entier, dont beaucoup n’ont pas même ce « look tradi », dont on souris parfois. Cette année, la présence de Mgr Rey, pour présider le pèlerinage, devrait attirer davantage de Français.


Paix Liturgique – Quelles sont les activités du pèlerinage ?

Christian Marquant – Le cœur du pèlerinage est le samedi : avec une adoration eucharistique, à 10h, en l’église San Lorenzo in Damaso, Piazza della Cancelleria 1, suivie d’une procession dans les rues de Rome, qui sera présidée cette année par Mgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon, et pour finir par une messe pontificale en la basilique Saint-Pierre, à 12h, à l’autel de la Chaire, qui sera célébrée cette année toujours par Mgr Rey.

En outre, il y a messes et exercices le vendredi qui précède et le dimanche qui suit, comme on le verra sur le programme.

Cependant depuis longtemps des associations membres ou proches du pèlerinage proposent d’autres activités en lien avec la manifestation principale. Par exemple, en 2016, l’Institut du Bon Pasteur a profité de l’occasion pour fêter ses 10 ans. En 2017 (lors des 10 ans du motu proprio), le Père Nuara s’y est associé en organisant la veille de la procession son savant colloque Summorum Pontificum, avec son association Giovani et Tadizione. Cette même année, l’Institut du Christ-Roi Souverain Prêtre a célébré une messe solennelle en l’Eglise de Santa Maria sopra Minerva. L’association Una Voce organise régulièrement son Assemblée Générale biennale à cette occasion. Et nous même, comme je viens de le dire, pour la 5ème fois, nous organisons – et perfectionnons – nos rencontres Summorum Pontificum. Tout cela pour dire que le modeste pèlerinage Summorum Pontificum devient le rendez-vous, très ouvert, très libre, et sans aucune intention de les confédérer, de nombreuses composantes du monde traditionnel du monde entier.


Paix Liturgique – Et que fait Paix liturgique dans ce cadre ?

Christian Marquant – En tant que membre du Cœtus Internationalis Summorum Pontificum, nous participons au mieux de nos possibilités à la bonne marche de ce pèlerinage, lequel – j’y insiste – est très librement ouvert à tous : on y participe, en tout ou en partie, sans aucune inscription, individuellement, à quelque association, communauté, paroisse, qu’on appartienne. D’autre part, nous organisons, chaque vendredi la Rencontre que j’ai présentée plus haut, et enfin, depuis plusieurs années nous organisons au Palais Cesi, à deux pas de Saint-Pierre, un buffet pour le clergé à l’issue de la messe du samedi.


Paix Liturgique – Pouvez-vous préciser ?

Christian Marquant – C’est à la fois un temps de détente offert au clergé, après la procession et la cérémonie pontificale du matin, mais aussi un moment d’échange entre prêtres et prélats venus du monde entier. Pour le coup, il faut s’inscrire, afin d’assurer l’intendance : les prêtres qui veulent y participer doivent s’y inscrire par ce lien


Paix Liturgique – Avez-vous besoin d’aide pour animer toutes ces activités ?

Christian Marquant – Certainement ! Les volontaires seront les bienvenus et nous les remercions bien vivement de l’aide qu’ils pourront nous apporter. Ils peuvent nous faire connaitre leur disponibilité en nous écrivant à contact@paix-liturgique.org


5ème Rencontre Summorum Pontificum


Vendredi 25 octobre, à 10h 00, dans l’aula magna de l’Augustinianum. Via Paolo VI, 25,  avec Natalia Sanmartin Fenollera (Espagne), le Father John Zuhlsdorf (EU), Mgr Nicola Bux (Italie), Ruben Peretó Rivas (Argentine) et João Silveira (Portugal)


Inscription gratuite : cliquez ici


Programme  du 8ème pèlerinage Summorum Pontificum


Vendredi 25 octobre

 

Messe solennelle, à 17h 15, célébrée par les  chanoines prémontrés de Godollo (Hongrie) et chantée par la schola de l'église Saint-Michel de Budapest (Juventutem), en l’église Santa Maria ad Martyres du Panthéon, Piazza della Rotonda.


Samedi 26 octobre

 

Adoration eucharistique (et confessions), à 10h, en l’église San Lorenzo in Damaso, Pzza della Cancelleria, 1

Procession présidée par Mgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon

Messe pontificale en la basilique Saint-Pierre, à 12h, célébrée par Mgr Rey



Dimanche 27 octobre

 

Messe pontificale du Christ-Roi, à 11h, en l’église de la Trinité-des-Pèlerins, Piazza della Trinità dei Pellegrini, 1, célébrée par Mgr Dominique Rey

Messe du Christ-Roi, à 9h 30, en l’église de Gesù e Maria, Via del Corso, 45 – présence de pèlerins Place Saint-Pierre, à 12h.



On peut participer à tout ou partie du pèlerinage. Aucune inscription n’est requise.

A la une

Nos dernières lettres

S'abonner à notre lettre hebdomadaire

Si vous désirez recevoir régulièrement et gratuitement la lettre de Paix Liturgique, inscrivez-vous.
S'ABONNER

Paix Liturgique
dans le monde

Parce que la réconciliation liturgique est un enjeu pour toute l'Église universelle, nous publions tous les mois des lettres dans les principales langues du monde catholique. Découvrez et faites connaître nos éditions étrangères.

Télécharger notre application

Soutenir Paix Liturgique