Notre lettre 790 publiée le 29 mars 2021

LES COMMUNAUTES TRADITIONNELLES AUX ETATS-UNIS

QUATRIEME VOLET DE NOTRE ENQUETE SUR LA TRADITION CATHOLIQUE AUX USA

Apres avoir évoqué la naissance du monde traditionnel aux Etats-Unis et avoir survolé sa réalité et sa vivacité militante, nous abordons aujourd’hui le sujet des lieux de culte et des communautés qui y vivent et y prospèrent actuellement au rythme de l’usus antiquior.



Paix Liturgique : Cher Daniel, pouvez-vous maintenant nous présenter la réalité  «  de terrain »  de la Tradition aux États-Unis ?

Daniel Hamiche : Je vais m’y hasarder en prenant une précaution : le monde entier est perturbé par « la pandémie ». Or, vous n’ignorez pas que celle-ci a apporté de nombreuses perturbations au sein du monde ecclésial, par exemple le fait que de nombreuses célébrations ont été suspendues ou mises en sommeil. Par ailleurs, beaucoup de déplacements de prêtres ont été rendus difficiles voire impossibles. Aussi, les informations que je vais vous fournir sont-elles à la fois exactes mais aussi susceptibles de n’être actuellement pas tout à fait conforme à la réalité au moment où vous lirez cet entretien. Cependant, elles sont, j’y insiste, globalement justes.


Paix Liturgique : Alors donnez-nous ces chiffres « globalement justes ».

Daniel Hamiche : Vous allez trop vite. Avant de vous les fournir il me faut vous donnez quelques informations relatives aux États-Unis.


Paix Liturgique : Allez-y !

Daniel Hamiche : La première chose à prendre en compte est que les États-Unis constituent un immense territoire de plus de 9 833 517 kms2, soit près de 20 fois la superficie de la France et plus du double de celui de l’Union Européenne qui ne s’étend aujourd’hui « que » sur 4 476 000 kms2. 


Paix Liturgique : Un vrai continent !

Daniel Hamiche : Et ce n’est pas tout ; il faut savoir que les États-Unis comptent approximativement 328 millions d’individus. C’est moins que la population de l’Union européenne qui compte désormais environ 448 millions d’habitants mais cela nous indique cependant que les Américains sont plus de 5 fois plus nombreux que les Français.


Paix Liturgique : Un vrai monde.

Daniel Hamiche : Ce qui signifie que lorsque l’on va évoquer la situation religieuse aux États-Unis il ne nous faudra pas la comparer à l’un ou l’autre de nos pays d’Europe mais à un ensemble globalement de même nature, en quelque sorte, que l’union européenne.


Paix Liturgique : Mais les catholiques y sont-ils nombreux ? Car pour nous ce pays apparaît davantage comme une contrée protestante ?

Daniel Hamiche : C’est encore un élément à prendre en compte car si, comme vous l’affirmez avec justesse, les États-Unis sont globalement plutôt un pays protestant, ils ne faudrait pas oublier que 24 % des citoyens américains se considèrent comme catholiques, ce qui nous donne une population catholique de 70 millions de baptisés.  Cela fait des États-Unis le 4ème pays catholique du monde (après le Brésil, le Mexique et Les Philippines) !!!! D’où l’importance et l’intérêt de scruter ce qui se passe dans ce pays.


Paix Liturgique : Pour entrer dans le vif du sujet, que pouvez-vous nous dire ?

Daniel Hamiche : Si je poursuis ma comparaison entre l’Union Européenne et les États-Unis, je ferai un premier constat. En Europe, et particulièrement dans l’UE, l’Union européenne, aujourd’hui la liturgie traditionnelle est présente partout. Et bien de la même manière nous pouvons affirmer qu’aux É-U, qui sont divisés en 50 états souverains, la liturgie traditionnelle est désormais célébrée partout car il n’existe à aujourd’hui aucun des États de l’union où la liturgie traditionnelle serait absente.


Paix Liturgique : Et cela d’une manière homogène ?

Daniel Hamiche : Non, d’une manière aussi hétérogène qu’en Europe. Vous trouverez des pays où la messe traditionnelle est quasiment présente partout, dans presque tous les diocéses - comme en France - et d’autres pays où elle y est rare voire rarissime comme dans les Pays-Baltes, peu catholiques il est vrai.


Paix Liturgique : Et comment s’y organise la vie de l’Église ?

Daniel Hamiche : Je vous ai mentionné dans le premier entretien que nous avons réalisé, que l’organisation ecclésiastique s’était mise en place aux États-Unis depuis une époque désormais ancienne. Aujourd’hui l’ensemble du pays est quadrillé par 178 diocèses latins soit un peu moins du double qu’en France pour un territoire dix fois plus important.


Paix Liturgique : Comment s’y déploient les célébrations de la liturgie traditionnelle ?

Daniel Hamiche : Comme le monde Etatsunien est gigantesque les célébrations traditionnelles y sont à la mesure de ce pays-continent avec plus qu’ailleurs sans doute une variété et une diversité très large de célébrations.


Paix Liturgique : Avez-vous une idée du nombre de ces célébrations ?

Daniel Hamiche : Un ordre de grandeur c’est certain, mais un chiffrage aussi précis que ceux que vous publiez en Europe cela est presque impossible pour des raisons sur lesquelles je revendrai un peu plus loin. Ceci étant dit l’on peut affirmer qu’il se trouve aux Etats-Unis beaucoup plus de 700 chapelles et églises où sont célébrées des liturgies traditionnelles.


Paix Liturgique : C’est tout à fait considérable.

Daniel Hamiche : Bien sûr mais j’insiste sur le fait qu’il faut comparer ce qui est comparable et ce chiffre de plus de 700 chapelles est à mettre en parallèle avec par exemple l’ensemble des chapelles de l’union européenne. Si l’on fait ce parallèle l’on s’aperçoit que le nombre de chapelles où est célébré l’usus antiquior en Europe est très considérablement plus important qu’aux USA car il y est supérieurs à 800 lieux de culte.


Paix Liturgique : Est-ce que cela veut dire qu’il faut minimiser la situation de la tradition aux Etats-Unis ?

Daniel Hamiche : Pas du tout mais qu’il faut replacer cette situation actuelle dans le cadre de l’histoire de la tradition aux USA et la mettre en perspective avec celle de cette même tradition en Europe.


Paix Liturgique : Et qu’est-ce que l’on peut en conclure ?

Daniel Hamiche : Qu’en Europe la Résistance traditionnelle à plus de 50 ans alors qu’aux Etats-Unis elle a globalement 30 ans de moins, ce qui veut dire que les Etats-Unis progressent dans ce domaine – comme d’ailleurs dans beaucoup d’autres domaines comme celui de la défense de la vie - beaucoup plus vite que l’Europe et que si l’on se projette dans les 20 ans à venir les USA  représenteront sans doute un univers traditionnel qui sera probablement le double de celui de l’Europe.


Paix Liturgique : A quoi attribuez-vous ce phénomène ?

Daniel Hamiche : Essentiellement à deux motifs que je qualifierais de culturel. Le premier est l’extraordinaire  dynamisme des laïcs catholiques américains, ce que j’avais noté à propos de la croissance de l’internet traditionnel aux USA . L’autre motif est le caractère éminemment pragmatique du tempérament américain qui n’est pas «  dogmatique » comme le sont trop souvent les européens et les français en particulier. Or, ce caractère pragmatique qui se concrétise autour de l’analyse suivante «  Ce qu’ils font marche, soutenons les » est aux Etats-Unis l’attitude de la plupart des évêques qui, lorsqu’ils sont confrontés à un groupe dynamique de laïcs ou à un prêtre entreprenant, ne pensent pas d’abord à les museler mais les laissent volontiers tenter leurs expériences… et si celles-ci sont concluantes ils n’attendent pas 10 ans pour les soutenir.


Paix Liturgique : Mais si l’on revient à notre panorama des célébrations traditionnelles aux USA ?

Daniel Hamiche : Il faut pour les présenter les distinguer en trois catégories : premièrement la mouvance traditionnelle « classique », puis le monde diocésains et religieux « ordinaire » et enfin l’univers des indépendants.


Paix Liturgique : Présentez-nous donc aujourd’hui ce que vous appelez le monde traditionnelle que vous appelez « classique ».

Daniel Hamiche : Comme je l’ai expliqué précédemment, la tradition a eu quelques difficultés à s’installer dans un pays ultramontain, c’est à dire très soumis aux décisions pontificales. C’est pourquoi, ce fut essentiellement de la vieille Europe que vint la structuration d’une réaction liturgique, et celle-ci s’organisa par l’entremise de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie-X qui fut la première congrégation traditionnelle à s’y implanter et qui reste encore aujourd’hui la plus importante non pas en absolu mais plutôt par le nombre de prêtres qui la servent et le nombre de chapelles qu’ils deservent.


Paix Liturgique : Pouvez-vous nous donner quelques chiffres ?

Daniel Hamiche : Avec les réserves habituelles je sais qu’il existe aux États-Unis 20 prieurés de la FSSPX qui regroupent 116 prêtres à plein temps et qui accueillent les fidèles dans 103 chapelles.


Paix Liturgique : C’est très important.

Daniel Hamiche : C’est à l’échelle de l’Amérique ! Ajoutons en plus que la FSSPX dispose aux États-Unis d’un séminaire et intervient sur un réseau de 47 écoles ce qui est considérable dans un pays qui pratique largement le home-schooling.


Paix Liturgique : Mais ils ne sont pas seuls.

Daniel Hamiche : Ils sont suivis de peu dans leur importance par la Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre qui est présente aux USA avec 112 prêtres qui animent 54 apostolats repartis dans 39 diocèses. Ajoutons que la Fraternité Saint-Pierre possède elle aussi un séminaire à Denton aux États-Unis et plusieurs écoles.


Paix Liturgique : Et l’Institut-du-Christ-Roi ?

Daniel Hamiche : Il est en quelque sorte le petit dernier, qui n’est arrivé aux Etats-Unis qu’en 1996, mais il est en rapide expansion dans un univers américain très vaste, globalement ouvert et bien disposé au monde traditionnel.

Je crois savoir qu’il compte actuellement 25 prêtres et 7 frères, qui sont répartis dans 16 maisons de 19 diocèses d’où ils desservent une vingtaine d’apostolats.


Paix Liturgique : Y-a-t-il d’autres communautés traditionnelles présentes aux Etats-Unis ?

Daniel Hamiche : Stricto sensu, il n’y a pas d’autres communautés traditionnelles, mais il y a des communautés qui s’en approchent. Et surtout l’immense et si divers monde diocésain et religieux qui fera l’objet de notre prochain entretien.

 

A la une

S'abonner à notre lettre hebdomadaire

Si vous désirez recevoir régulièrement et gratuitement la lettre de Paix Liturgique, inscrivez-vous.
S'ABONNER

Paix Liturgique
dans le monde

Parce que la réconciliation liturgique est un enjeu pour toute l'Église universelle, nous publions tous les mois des lettres dans les principales langues du monde catholique. Découvrez et faites connaître nos éditions étrangères.

Télécharger notre application

Soutenir Paix Liturgique